Rencontre avec Sarai David, auteur de « L'Enfant du monde »

                

Sarai_David_EdilivrePouvez vous nous présenter votre ouvrage en quelques mots ? Il s'agit du récit d'une conversion religieuse juive orthodoxe, basé sur une histoire réelle. Je l'ai intitulé " L'Enfant du monde " car se convertir à cette religion revient à s'arracher au monde, un monde auquel on a appartenu.

Pourquoi avoir écrit ce livre ? Parce qu'on ne sait rien de la conversion au Judaïsme ! C'est un grand mystère, même pour les juifs eux-mêmes...

À quels lecteurs s'adresse votre ouvrage ? À tous ceux qui veulent savoir comment la conversion juive se déroule et ce qu'elle implique...

Quelles sont les principales qualités de votre ouvrage? La neutralité : j'ai simplement raconté un évènement, une histoire humaine avant tout, sans avoir pris parti d'une manière ou d'une autre.

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers cet ouvrage ? Par cet ouvrage, j'ai voulu à la fois aborder le récit d'une conversion, mais également parler des communautés juives ultra-orthodoxes comme celle des loubavitch. Comme on sait très peu de choses sur ces personnes, on a tendance à les montrer du doigt parce qu'elles sont différentes. Mais il suffit d'apprendre à les connaître...

Où puisez-vous votre inspiration ? Dans l'écoute. Aujourd'hui on ne s'intéresse plus aux gens différents. On veut de l'uniformitarisme, du monochrome. Or c'est dans l'écoute des récits des uns et des autres qu'on puise son inspiration pour créer un tableau, un roman... Ne pas écouter les autres quand ils ont des choses à dire, c'est nier leur existence et leur apport au monde...